Blog Post

Q&R du séminaire Web "Choisir le bon MES" (en anglais)


iBASEt sponsorise le webinaire du MOM Institute : Choisir le bon MES

En novembre, iBASEt a organisé un autre webinaire éducatif présenté par Jan Snoeij, dans le cadre d'une série continue sur laquelle nous avons travaillé ensemble cette année. Pour ce webcast, intitulé " Picking the Right MES", le sujet de conversation était axé sur les raisons pour lesquelles tous les systèmes d'exécution de la fabrication (MES) ne sont pas identiques. Vos besoins varient. Il en va de même pour votre MES. Bien que ce sujet ne soit pas surprenant, il existe encore de nombreux fournisseurs qui continuent à suggérer que leur MES est un "outil polyvalent" et qu'il fonctionnera dans n'importe quel environnement. Ce n'est tout simplement pas vrai.

Pour commencer, ceux qui opèrent dans un environnement à volume élevé et à faible complexité se concentreront davantage sur l'utilisation des actifs et la vitesse de production. A l'inverse, ceux qui opèrent dans un environnement à faible volume et très complexe seront plus soucieux de s'assurer que chaque produit est fabriqué parfaitement au plus haut niveau de qualité tout au long du cycle de fabrication. Dans ces cas-là, il est très important que la qualité soit intégrée dans chaque processus. 

Ceux qui souhaitent en savoir plus peuvent soit écouter ce webcast à la demande, Choisir le bon MESoulire ce livre blanc, Ne vous laissez pas tromper par le mauvais MESpour plus d'informations sur ce sujet

Après que Jan ait terminé sa présentation, plusieurs questions ont été soulevées et sont partagées ci-dessous - plus quelques autres que nous n'avons pas eu le temps d'inclure. Nous espérons que ces informations vous aideront dans votre processus de décision pour choisir le bon MES en fonction des besoins uniques de votre entreprise.

 

Nous envisageons de développer notre propre MES - Quels sont les risques et les défis que vous voyez dans cette approche ?

Si vous optez pour cette stratégie, vous ne profitez pas de toute l'expérience acquise par un fournisseur au cours de ses nombreuses années d'existence. Cette lacune et ce manque de connaissances s'appliquent non seulement aux règles commerciales de votre secteur, mais aussi à la technologie disponible pour mettre en œuvre et gérer une telle solution. Pensez-y. Les fournisseurs reçoivent un retour d'information de chacun des différents clients avec lesquels ils travaillent. Au fil du temps, cela se traduit par un grand nombre d'informations qui sont intégrées dans chacune de leurs solutions, en fonction des secteurs qu'ils servent le mieux. Choisir une stratégie consistant à "recréer la roue" coûtera très probablement beaucoup plus cher, prendra potentiellement plus de temps à créer et à déployer, et mobilisera davantage de ressources moins efficaces sur une plus longue période, pour des chances de réussite beaucoup plus faibles. 

Devriez-vous prendre en compte les offres IIoT lorsque vous préparez une demande de propositions MES ?

L'Internet industriel des objets (IIoT) est quelque chose que j'aime beaucoup dans la mesure où il ajoute beaucoup de valeur supplémentaire à un MES. L'ajout de nouvelles données à partir de ces systèmes est une bonne chose. Surtout ceux qui fonctionnent avec des équipements plus anciens et hérités auxquels on ne peut pas se connecter de manière traditionnelle. Ici, l'IIoT peut créer beaucoup de valeur supplémentaire, même sans interférer avec les contrôles de cet équipement, ce qui est formidable. Parfois, on voit un fournisseur IIoT qui essaie de faire quelque chose de toutes les données collectées. Mais, vous savez, cela existe déjà. C'est un MES. Il ne s'agit donc pas de choisir entre l'un ou l'autre, mais de savoir comment utiliser ensemble une solution IIoT et une solution MES comme une meilleure pratique. 

Les offres ERP sont-elles des solutions MES, et si oui, quelles questions devons-nous leur poser ?

Vous devez poser à un fournisseur d'ERP les mêmes questions qu'à un fournisseur de MES. La question est de savoir si un opérateur ERP peut répondre à vos problèmes avec sa solution. Pour reprendre la présentation que j'ai faite en juillet, si vous essayez de tout acheter à un seul fournisseur, il est fort probable que certaines parties de sa suite soient bonnes, mais que d'autres soient "moins bonnes". Dans ces situations, vous risquez de ne pas disposer de toutes les bonnes fonctionnalités dont vous avez besoin. Dans ce cas, il est essentiel que chaque partie prenante de votre entreprise ait la possibilité d'évaluer les capacités de chaque solution, plutôt qu'un seul département choisisse une solution d'entreprise sans tenir compte des besoins de tous les départements. 

Si une usine dispose d'un ERP robuste avec une collecte de données avancée, un MES est-il encore nécessaire ?

Oui. Par exemple, si vous regardez la nature en temps réel de l'ERP, alors c'est un peu moins. Le délai de fonctionnement d'un ERP est généralement de plusieurs semaines, de plusieurs jours, voire d'une équipe. Les ERP ont été conçus pour fonctionner à ce niveau. Dans l'atelier, cependant, vous avez besoin d'une visibilité en temps réel pour prendre des décisions rapides. L'aide à la décision des ERP est beaucoup plus latente. La structure de données de l'ERP est configurée de telle sorte qu'elle ne peut rendre compte de ces données que sous une forme agrégée, alors qu'un MES peut fournir une bien meilleure visibilité de ces données, dans leur contexte, au fur et à mesure qu'elles sont collectées.  

Et je ne suis pas sûr que les accords de maintenance soient disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour les opérations dans l'atelier avec les fournisseurs de solutions ERP typiques. Vous devriez vérifier si cela est même proposé. Les solutions MES sont davantage axées sur le soutien des opérations. L'ERP est fondamentalement orienté vers le client et a donc une base financière. Normalement, nous ne parlons pas beaucoup d'argent dans l'atelier. Ici, il s'agit plutôt de ce qui se passe dans l'atelier, au fur et à mesure, pour nous tenir informés. Ainsi, nous pouvons corriger ce qui est nécessaire au fur et à mesure. Je ne vois pas cela se produire avec l'ERP. C'est un point que vous devez prendre en considération. 

Quels sont les avantages d'un MES OOTB par rapport à un MES de type toolkit qui doit être configuré ?

Il est difficile de fournir une réponse générique à cette question. Si vous disposez d'une solution prête à l'emploi (OOTB) qui correspond parfaitement à vos besoins, elle peut très bien faire l'affaire. Une correspondance à 100 % n'existe pas, mais si vous pouvez trouver une correspondance à 80-90 % ou plus, alors vous avez une excellente option. D'un autre côté, si une boîte à outils MES ne comporte que des blocs de construction élémentaires, vous devrez en faire trop, par exemple coder, ce que je n'aime pas trop. Quelque chose entre les deux pourrait être idéal, avec des blocs de construction existants qui peuvent ensuite être facilement configurés pour votre flux de travail en cliquant simplement sur quelques boutons, alors cela pourrait être le meilleur des deux mondes. La clé est que ces blocs de construction doivent déjà être suffisamment avancés. Si ce n'est pas le cas, le déploiement et la maintenance d'une boîte à outils, quelle qu'elle soit, demanderont trop d'efforts au fil du temps. 

Pour des raisons de continuité des activités, pouvons-nous demander au fournisseur du MES s'il peut fonctionner pendant au moins une équipe si l'ERP est en panne ?

Je pense que c'est une excellente question à poser. La continuité de l'activité est très importante et si votre ERP est en panne, par exemple pour une maintenance ou pour toute autre raison, vous devriez pouvoir continuer à produire. Si vous créez la séparation entre l'ERP et le MES de la bonne manière, vous devriez normalement être en mesure de continuer à produire même si l'ERP n'est pas disponible (pendant un certain temps). Les ordres de production pour le jour ou les jours suivants (parfois jusqu'à une semaine) qui ont été initialement programmés dans l'ERP sont envoyés au MES. Cependant, il y a d'autres aspects que vous devez prendre en compte, par exemple : puis-je acheminer les matières premières (et autres) de mon entrepôt vers les machines et les postes de travail dans l'atelier sans ERP ? Qu'advient-il de mes produits finis ? Puis-je les mettre dans mon entrepôt de produits finis et mettre à jour l'ERP plus tard ? Demandez au fournisseur MES quelles sont ses meilleures pratiques. Le fournisseur MES a probablement aidé d'autres clients à relever les mêmes défis.

Comment s'assurer qu'un logiciel MES s'adapte au processus optimal, plutôt qu'une solution COTS conçue pour une gamme d'industries qui pourrait nécessiter un processus personnalisé pour s'adapter au logiciel (ce qui entraînerait une sous-optimisation) ?

Tout d'abord, vous devez savoir quelles méthodes de travail sont essentielles à votre réussite. Un certain nombre de processus peuvent être exécutés de plusieurs manières sans que cela ait une influence significative sur les résultats. Mais pas tous ! Ces processus ou méthodes de travail uniques et très importants doivent être pris en charge exactement de la manière dont vous le souhaitez. Au cours du processus de sélection, vous devez vérifier si la solution MES peut fournir un support spécifique à l'aide d'un scénario (ou d'un cas de test). Il faut donc évaluer le logiciel (et non le diaporama) ! Si le MES ne prend pas suffisamment en charge le scénario, vous l'éliminez de votre liste restreinte. Remarque : cette prise en charge doit être assurée par une fonctionnalité standard ou relativement simple à configurer. Ainsi, une fonctionnalité entièrement personnalisée n'est normalement pas acceptable.

Nouvel appel à l'action


clients vedettes de ibaset